LES PENSÉES DE L’INVISIBLE | Collection

Ce qui nous empêche d’évoluer | #51

20 Mai 2020 | LES PENSÉES DE L'INVISIBLE | Collection

Les êtres humains, pour une grande majorité, n’aiment pas voir leur laideur.

#51 – Les êtres humains, pour une grande majorité, n’aiment pas voir leur laideur. Ils préfèrent voir ce qui les arrangent, ce qui ne va pas blesser leur orgueil. Ils veulent préserver l’image qu’ils ont d’eux.

C’est pourquoi, et même si cela est souvent inconscient, ils choisiront toujours des relations qui flattent cette image, et ils éviterons ceux qui montrent chez eux le côté laid, la réalité.

Pour ces personnes, un guide spirituel, c’est à dire une personne qui aide à voir en nous la laideur et la beauté, la réalité et non l’illusion, représente un danger, une peine, qu’ils préfèrent fuir. C’est pourquoi depuis des siècles, il n’y a que très peu de changements chez l’être humain car cette fuite empêche d’évoluer vers la sagesse.

Il faut, pour changer les choses, commencer par les voir clairement, les aimer comme elles sont ici et maintenant, et non au travers d’illusions, d’images.

Pour commencer un chemin spirituel, il faut donc être prêt à voir qui nous sommes et à abandonner nos illusions. Cela demande beaucoup de courage et d’accepter des moments difficiles pour notre orgueil qui sera triste d’abandonner ses illusions pour voir la réalité en face.

Patrice Bailly

#51 – Les êtres humains, pour une grande majorité, n’aiment pas voir leur laideur. Ils préfèrent voir ce qui les arrangent, ce qui ne va pas blesser leur orgueil. Ils veulent préserver l’image qu’ils ont d’eux.

C’est pourquoi, et même si cela est souvent inconscient, ils choisiront toujours des relations qui flattent cette image, et ils éviterons ceux qui montrent chez eux le côté laid, la réalité.

Pour ces personnes, un guide spirituel, c’est à dire une personne qui aide à voir en nous la laideur et la beauté, la réalité et non l’illusion, représente un danger, une peine, qu’ils préfèrent fuir. C’est pourquoi depuis des siècles, il n’y a que très peu de changements chez l’être humain car cette fuite empêche d’évoluer vers la sagesse.

Il faut, pour changer les choses, commencer par les voir clairement, les aimer comme elles sont ici et maintenant, et non au travers d’illusions, d’images.

Pour commencer un chemin spirituel, il faut donc être prêt à voir qui nous sommes et à abandonner nos illusions. Cela demande beaucoup de courage et d’accepter des moments difficiles pour notre orgueil qui sera triste d’abandonner ses illusions pour voir la réalité en face.

Patrice Bailly