LES PENSÉES DE L’INVISIBLE | Collection

Chaque instant passe et ne reviendra plus | #52

7 Juin 2020 | LES PENSÉES DE L'INVISIBLE | Collection

Chaque instant passe, chaque instant est unique.

#52 – Chaque instant passe et ne reviendra plus.

Chaque instant passe, chaque instant est unique.
Le présent est comme la rivière qui coule, sans jamais s’arrêter.
Chaque instant est une nouvelle rivière.
Si la rivière veut posséder l’instant, donc elle-même, elle ne fait que courir après ce qui n’est plus.

L’illusion « d’avoir » n’est bonne que pour le « moi ».

Le « moi » est une rivière illusoire qui veut retenir la rivière à partir de la rivière, ce « moi » veut garder ce qui n’est plus, au lieu d’aimer ce qui est.

C’est une dualité et une souffrance.

Tu n’es que présent qui coule, tu es non-deux.
Tu ne peux rien retenir, rien posséder.
Tu ne peux qu’aimer ce qui est, et être ce que tu es.

Patrice Bailly

#52 – Chaque instant passe et ne reviendra plus.

Chaque instant passe, chaque instant est unique.
Le présent est comme la rivière qui coule, sans jamais s’arrêter.
Chaque instant est une nouvelle rivière.
Si la rivière veut posséder l’instant, donc elle-même, elle ne fait que courir après ce qui n’est plus.

L’illusion « d’avoir » n’est bonne que pour le « moi ».
Le « moi » est une rivière illusoire qui veut retenir la rivière à partir de la rivière, ce « moi » veut garder ce qui n’est plus, au lieu d’aimer ce qui est.

C’est une dualité et une souffrance.

Tu n’es que présent qui coule, tu es non-deux.
Tu ne peux rien retenir, rien posséder.
Tu ne peux qu’aimer ce qui est, et être ce que tu es.

Patrice Bailly