LES PENSÉES DE L’INVISIBLE | Collection

Le désir et la manipulation | #50

10 Mai 2020 | LES PENSÉES DE L'INVISIBLE | Collection

Notre désir d’obtenir quelque chose, comme par exemple d’être aimé d’une personne, nous amène parfois, dans le refus de l’accepter comme elle est, à la manipuler, la pousser.

#50 – Notre désir d’obtenir quelque chose, comme par exemple d’être aimé d’une personne, nous amène parfois, dans le refus de l’accepter comme elle est, à la manipuler, la pousser.

Nous nous comportons ainsi pour avoir ce que nous désirons sans tenir compte de ce qu’elle est.

Nous pouvons aussi la rejeter, car la frustration, la colère, la peine que nous ressentons, nous font mal, et nous pensons que c’est cette personne qui en est responsable, alors que c’est nous, par notre refus de l’aimer comme elle est, qui produisons ce mal.

L’amour aime, sans pour autant désirer de l’autre ce qu’il n’est pas.
Il est disponible, écoute, accepte, sans vouloir l’autre autrement qu’il est.

Il ne faut pas oublier non plus, que ce n’est pas un concept, et que l’amour n’est pas aveugle de ce qui est, des êtres comme ils sont. Ainsi, je ne dis pas ici de dire oui à tout parce que nous devons aimer, mais plutôt de ne pas être contre ce qui est, pour le voir justement sans réaction.

Plus nous pouvons voir les choses sans que cela soit personnel, plus nous voyons clair.

Ainsi, l’amour peut dire qu’une personne qui ne pense qu’à elle, et est aveuglée par un système, parce qu’elle ne veut que sa liberté égotique, son argent, ses plaisirs, ne pourra pas vivre, être heureuse, et que cela est de la bêtise. Nous pourrons aussi dire, qu’un voleur est un voleur, un menteur, un menteur. Car cela est aussi valable pour nous-même. Ce n’est pas un jugement, mais un fait.

Si ce monde tourne mal, c’est justement qu’il ne sait pas reconnaître les faits sans en faire une affaire personnelle.

L’amour rime avec honnêteté et justesse.

Patrice Bailly

#50 – Notre désir d’obtenir quelque chose, comme par exemple d’être aimé d’une personne, nous amène parfois, dans le refus de l’accepter comme elle est, à la manipuler, la pousser.

Nous nous comportons ainsi pour avoir ce que nous désirons sans tenir compte de ce qu’elle est.

Nous pouvons aussi la rejeter, car la frustration, la colère, la peine que nous ressentons, nous font mal, et nous pensons que c’est cette personne qui en est responsable, alors que c’est nous, par notre refus de l’aimer comme elle est, qui produisons ce mal.

L’amour aime, sans pour autant désirer de l’autre ce qu’il n’est pas.
Il est disponible, écoute, accepte, sans vouloir l’autre autrement qu’il est.

Il ne faut pas oublier non plus, que ce n’est pas un concept, et que l’amour n’est pas aveugle de ce qui est, des êtres comme ils sont. Ainsi, je ne dis pas ici de dire oui à tout parce que nous devons aimer, mais plutôt de ne pas être contre ce qui est, pour le voir justement sans réaction.

Plus nous pouvons voir les choses sans que cela soit personnel, plus nous voyons clair.

Ainsi, l’amour peut dire qu’une personne qui ne pense qu’à elle, et est aveuglée par un système, parce qu’elle ne veut que sa liberté égotique, son argent, ses plaisirs, ne pourra pas vivre, être heureuse, et que cela est de la bêtise. Nous pourrons aussi dire, qu’un voleur est un voleur, un menteur, un menteur. Car cela est aussi valable pour nous-même. Ce n’est pas un jugement, mais un fait.

Si ce monde tourne mal, c’est justement qu’il ne sait pas reconnaître les faits sans en faire une affaire personnelle.

L’amour rime avec honnêteté et justesse.

Patrice Bailly