Actuellement

Abonnés

Abonnés actuelle-ment

Abonnement annuel aux petits ateliers spirituels 

Offre valable jusqu’au 15 décembre 2020

Je vous propose un accompagnement spirituel, sur un an, à un prix très bas. Cette offre peut être réalisée grâce à un ensemble de 35 personnes.
Il reste, à ce jour, 25 places.

Venez vivre cette aventure qui vous permettra de vous libérer de la souffrance, grâce à la connaissance de soi, à la sagesse. Merci de nous aider à faire connaître notre démarche pour que nous puissions vivre dans un monde en paix, libre et créatif, pour donner un avenir plus beau à nos enfants. Patrice

L’offre sera activée s’il y a au minimum 35 abonnés

pour les raisons expliquées plus bas, dans les questions/réponses.

Modalités d’inscription

  • L’inscription à l’abonnement est pour une année,
    du 01 janvier 2021 au 01 janvier 2022.
  • En vous abonnant, vous vous inscrivez également à la newsletter mensuelle afin de recevoir les « inédits ».
  • En réponse à votre inscription, vous recevez les infos nécessaires pour effectuer votre paiement.
  • Prix de l’abonnement : 325€/an (soit 25€/mois) au lieu de 2520€/an.

Paiement

  • Le paiement sera fait pour l’année (et pas par mois) par chèque ou par virement.
  • Le règlement de l’abonnement doit nous parvenir avant le 15 décembre 2020.
  • Dès que votre paiement nous sera parvenu, vous recevrez votre code d’accès pour les ateliers (ex code : LESPAS-17).

L’abonnement annuel comprend :

96 Ateliers skype groupe

Atelier d’1h30 – 2X/semaine
Tarif sans abo : 20€/atelier
Tarif abonnement : 3€/atelier

Dates des ateliers :
voir le PLANNING des PAS

12 Séances en individuel

Séance d’1h00 – 1X/mois
Tarif sans abo : 50€/séance
Tarif abonnement : 3€/séance

Sur place à Dijon ou par internet, skype, visio, ou par téléphone.

Vidéos et textes inédits

Les vidéos et les textes inédits sont envoyés par mail via la newsletter mensuelle en plus de tout ce qui est déjà accessible.
C’est un moyen de pratiquer en dehors des moments d’échange

Vos questions en illimité

Vous avez la possibilité d’envoyer des questions, à Patrice, de façon illimitée.

En les posant sur le site via la page Votre Espace

N.B. : les ateliers skype groupe ont lieu les mardis et vendredis à 20h (parfois celui du vendredi est remis au samedi ou dimanche à 17h). S’il y a un horaire ou un jour meilleur pour tous, nous verrons alors pour le changer. Il n’y a aucune obligation d’être présent à tous les ateliers. Un replay privé de l’atelier sera alors à votre disposition.

Les séances individuelles s’organisent tout au long de l’année selon vos disponibilités et celles de Patrice, du lundi au samedi de 8h à 18h – le dimanche de 8h à 12h.

L’abonnement annuel n’est pas forcément individuel :

Lorsque vous vous abonné pour l’année, vous recevez un code. Grâce à ce code, vous avez accès à tout ce qui est cité plus haut. Vous pouvez aussi le partager avec d’autres personnes (famille, amis). Le code ne peut être utilisé que par une personne à la fois par atelier ou séance. Vous pouvez aussi acheter l’abonnement à plusieurs et vous partager les ateliers, les séances, ce qui permet de payer encore moins cher.

Lorsqu’il y a plusieurs personnes pour un code, toutes reçoivent les textes et les vidéos, ce n’est pas limité à une personne.

Prendre l’abonnement pour faire une donation :

Vous pouvez aussi prendre cet abonnement, en le voyant comme une aide, une donation, pour soutenir les petits ateliers spirituels, parce que ce qui est proposé vous semble important pour vivre mieux dans ce monde.

Cette donation vous donne accès à des vidéos, des textes inédits. Et nous aidera à financer les vidéos, les écrits, le site, les abonnements internet, etc.

Et cela n’empêche pas, qu’à un moment vous vouliez participer aux ateliers, c’est tout à fait possible.

questions

Réponses

Bonjour Patrice, voici ma première question : Pouvez-vous tout simplement nous parler de l’abonnement ? De quoi s’agit-il ? Merci.

Oui, merci !

L’offre d’abonnement est valable pour une année.

Même si la connaissance de soi n’est pas une question de temps, mais plutôt une compréhension de « qui nous sommes réellement », ce chemin, pour des raisons diverses reste difficile et long, car les habitudes de vivre dans l’orgueil, le fait de se libérer du désir, de la peur, demande vraiment de développer une grande force intérieure, une foi, afin de faire face à ce qui est.

D’après mon expérience, un an est un minimum pour voir plus clair, pour pouvoir s’abandonner à l’ici et maintenant et pour accepter différentes choses que nous voulons fuir.

Si l’on veut un résultat, dans toutes disciplines, il faut y consacrer du temps, de la sueur, y mettre toute sa volonté.

Avec ce travail, nous voyons petit à petit des prisons s’envoler, et nous nous sentons plus libre, plus heureux. Nous comprenons mieux l’être humain, le sens de vivre. C’est cela qui nous donne la force de poursuivre, c’est cette lumière qui entrent en nous.

Ce chemin est différent d’un travail personnel, psychologique, puisqu’il ne se fait pas à partir de la personnalité, mais au contraire, il propose de se libérer de celle-ci. Nous ne travaillons pas sur les problèmes de « je », mais au contraire, nous vérifions si « je » est bien ce que nous sommes, ou bien une illusion. Nous questionnons la racine.

Chaque fois que vous allez détecter une illusion, vous allez, pour vous en libérer, devoir vous désillusionner. Cela va apporter de la peine à votre personnalité, votre orgueil. C’est ce qui rend le travail difficile. C’est aussi pourquoi il est important d’être guidé et soutenu, sans quoi le doute va s’installer et l’échec viendra.

Pour se laisser aller dans l’inconnu, pour vivre dans le risque, pour oser l’aventure et ne pas s’endormir et aimer la vie entièrement, il ne faut rien refuser et ouvrir son coeur. Plus rien ne doit être personnel. Tant que vous agissez d’une manière personnelle, vous n’aimez pas, vous pensez à vous.

Ce n’est pas simple du tout d’abonner le côté personnel, de se laisser aller, de vivre dans la confiance. Il faut assez longtemps pour bien distinguer le vrai du faux et ne plus être influencé par l’extérieur, le mental, et rester en soi, au calme.

C’est un peu comme avec un enfant. Dans l’amour, vous ne le forcez pas à être ce qu’il n’est pas, vous ne l’influencez pas en fonction de « moi », de votre orgueil, mais vous lui parlez des faits, vous échangez sur ce qui est ici et maintenant et vous le répétez jusqu’à ce qu’il intègre certaines choses qui sont des choses non pas personnelles mais des choses sages et réelles. Car l’enfant lui aussi développe l’illusion et ne veut pas voir ce qui est, à travers son orgueil.

La vérité fait mal, et l’on ne veut pas accepter les choses comme elles sont, surtout si il s’agit de nous. Nous sommes piqués, blessés, et de nombreuses personnes ne veulent pas du tout voir la réalité et préfèrent accuser l’extérieur.

Je dirais que ce que les petits ateliers proposent, c’est une disponibilité à ce que vous êtes, une écoute, mais aussi une honnêteté, une discipline pour aller à la sagesse. Nous allons à une acceptation totale de ce qui est, nous ne « travaillons pas », nous regardons à partir du silence de l’être et nous voyons le réel et non des images, des concepts.

Bien des gens arrivent avec beaucoup d’idées et ne peuvent pas recevoir mes paroles. Pour recevoir le thé, le bol doit être vide. Pour recevoir la voie, l’être doit être vide aussi.

Il y a par exemple de nombreuses personnes qui ont été baignées dans des enseignements spirituels et qui ont la tête pleine de savoir. Pourtant, à un moment, il faut tout abandonner pour être. Voilà où je mène, à l’ici. C’est le seul chemin qui ne demande aucun trajet, aucun déplacement.

Qui pourra le comprendre ?

Si vous venez pour être quelque chose, pour être important, pour être l’amour, le soi, je ne sais quoi d’autre, vous allez être déçu, car je vais vous mener à tout laisser, afin de n’être plus rien. « Je suis », n’est pas mental, mais ce que vous êtes.

Lorsque vous êtes chez vous, dans votre coeur, alors tout est paisible et beau, car tout est l’être, l’amour.

En proposant des prix très bas, vous ne craignez pas que les gens pensent que vous avez besoin de travailler, ou bien que votre travail n’est pas de qualité ?

Oui, certaines personnes penseront comme ça, c’est inévitable. Mais ce n’est pas la raison.

Si je propose cette offre, c’est parce que je vois combien le monde est aujourd’hui en souffrance, combien il n’est pas en paix.

Si nous voulons changer, il y a urgence à prendre conscience de ce qui est et de ne plus rêver. Si nous voulons être heureux, nous préoccuper des autres, de la planète, offrir un avenir à nos enfants où ils pourront vivre dans l’amour, il faut absolument prendre conscience que nous nous sommes identifiés à un « moi » qui n’est pas notre être véritable, mais une illusion. Cette illusion isole, et apporte l’enfer sur terre. L’amour ne peut pas surgir de ce « moi », c’est impossible.

Comment en prendre conscience ?

En voyant que le mental n’est pas ce que nous sommes. Donc en trouvant notre Moi véritable.

J’aime cette phrase qui dit : « tout ce que tu connais est faux, le vrai, tu ne peux que l’être ! ».

C’est là où vous avez besoin, pour y parvenir, d’un guide spirituel, un guide véritable, qui montre le « moi », qui détruit votre ego.

Cela demande de la régularité dans les échanges, sinon, vous repartez immédiatement dans l’ego et vous ne pouvez pas progresser. Voilà pourquoi il faut un tarif le plus bas possible pour pouvoir le mettre en pratique. Pour que ce soit accessible à tous.

En vérité, cela devrait être gratuit, car l’amour ne se vend pas. Mais pour l’instant, les humains pensent toujours que l’argent achète tout. Je dois donc acheter ma nourriture, nourrir ma famille, et avoir un toit, payer les factures pour offrir le site, les textes, les vidéos, pour recevoir les personnes, tout cela n’est pas gratuit. L’abonnement est donc un moyen de trouver un équilibre ensemble. L’argent n’est pas relié à ce que je propose, mais il est la condition à ce que je puisse le proposer aujourd’hui, car j’y consacre tout mon temps.

Je vais aussi lancé un Teepi qui permet à des personnes comme moi, de pouvoir subsister grâce à aux dons.

Si d’ici quelques mois, les aides n’arrivent pas, et que l’abonnement ne fonctionne pas, je ne pourrais pas poursuivre cette guidance.

C’est un des problèmes en ce moment des êtres humains, c’est qu’ils ne sont pas prêts à investir dans ce qui est important. Ils préfèrent les plaisirs, souffrir en suivant une carotte, tout ça pour obtenir un petit moment de bonheur avant de retourner en prison.

Ils sont libres mais ne le savent pas.

Ils veulent bien une spiritualité qui flatte, qui parle de miracles ou qui les pardonne de toutes les erreurs sans rien changer. Continuer à se plaindre ou se vanter d’être éveillé, d’être spirituel. Mais travailler sur soi, voir l’ego et le détruire pour aimer pleinement, pour accueillir et pour servir l’univers au lieu de penser à soi, ils ne sont pas prêts.

J’ai tendu une main, mais il faut la prendre. Je ne suis pas le premier et ce n’est pas d’aujourd’hui que les gens préfèrent penser à eux qu’à l’amour, qu’à l’être. Mais cela aura certainement une fin, d’une manière ou d’une autre.

L’appel est lancé.

 

 

Merci. Cela peut alors, nous mener à cette question, même si vous y avez déjà un peu répondu dans la question précédente : Pourquoi vous demandez de l’argent ? Et pourquoi faut-il minimum 35 personnes qui s'abonnent ?

Même si je ne travaille pas pour faire de l’argent, je ne peux pas ne pas en avoir besoin pour manger et pour avoir un toit, pour nourrir ma famille.

C’est un minimum, car c’est comme ça que l’homme pour l’instant a choisit de vivre.

Mais ce qui est important à comprendre, c’est que pour moi, l’argent n’achète pas mon travail, ce que je donne n’est pas conditionné, cela n’est pas lié. Et je pense justement, que c’est grâce à l’abonnement et au groupe que je peux parvenir à ne pas faire de l’argent un blocage pour des personnes qui souhaitent se libérer.

Pour avoir ce minimum pour vivre, en proposant des tarifs très bas, je dois bien sûr ne pas avoir 3 personnes avec cette offre. C’est pourquoi elle ne sera ouverte que lorsqu’il y aura un minimum de 35 personnes sur un an.

C’est une proposition qui demande d’être plusieurs pour que cela fonctionne et je trouve que c’est beau.

C’est ce qu’il manque de plus en plus aujourd’hui, que nous soyons réunis pour produire de belles choses. Nous devons nous guérir du mal ensemble, et puis, une fois dans l’amour, dans moins de peur, de désirs, nous devons aider le monde à vivre d’amour, aider la planète, aider les animaux, les personnes âgées, offrir aux enfant un avenir qui danse et non ce que nous faisons en ce moment.

En ne pensant qu’à sa petite personne, on ne fait rien. Gagner de l’argent est contre la nature, contre l’amour. L’argent n’est bien sur pas le problème, c’est l’homme qui l’utilise avec orgueil. Je ne le fais pas. Ma vie est simple, je vis d’aimer, de créer, de donner, de manger, de dormir. Je ne suis rien, je suis tout, la nature, la vie et ce que corps est de passage, un passage rapide qui est une chance. Vivre cette vie est un miracle, un paradis, un rêve. Quoi qu’il se passe je célèbre la vie dans sa dualité.

Je sais qu’il y a encore très peu de personnes en occident, et en France qui recherchent vraiment la voie authentique, car ce n’est pas facile, c’est remuant. Il faut laisser nos illusions sur nous et la vie, il faut faire face, être là, et avoir le courage d’être soi, prendre le risque, sans que jamais nous n’ayons la certitude d’où nous allons. Mais je continue de proposer ce message, car c’est le seul moyen d’être heureux. Les gens ne sont pas encore prêts à le recevoir, mais ce n’est pas une raison pour arrêter de montrer le chemin.

Et pourquoi un abonnement d’un an ?

Pour obtenir quelque chose, il faut y consacrer du temps, de l’énergie.

Souvent, les gens pensent que le guide donne des solutions et que l’on ira mieux. Non, il explique, puis il montre par des actes ce que c’est, mais ensuite, il faut que cela soit intégré, puis digéré, compris, et enfin, pratiqué.

Vous devez devenir spirituel, sage en partant de ce qui est, de vous comme cela est. Tout est déjà en vous, mais votre mental vous empêche, avec les peurs, les désirs, l’orgueil, de le voir.

Il faut du temps pour lâche prise et aller à la connaissance de soi. Il faut un soutient pour le faire, car la peur va essayer de vous empêcher de le réaliser. Il faut aussi voir qu’on est pas le seul à aller vers ce chemin, car sinon, c’est difficile.

C’est une pratique qui demande de s’oublier en tant que « moi orgueilleux », et cette façon de vivre, ici et maintenant, n’est pas transmise autour de nous.

Le monde dans lequel nous vivons, qui est le reflet de ce que nous sommes, est un chaos, car nous sommes ce chaos. Si nous étions en paix, dans la connaissance de soi, le monde serait cela. Alors, l’être humain prendrait soin de son prochain, et de la planète, sans se soucier avant tout de lui, de son confort, de son argent, de sa sécurité, car en faisant cela, il ne fait que détruire, au lieu de construire un monde aimant qui résoudrait tous ses problèmes.

Le guide doit être l’exemple que l’on doit voir et réaliser. Proposer aux autres ce que l’on est pas est malhonnête et cela ne peut pas guider des gens à la vérité.

Si vous voulez jouer d’un instrument vraiment, vous devez y passer du temps, travailler, suer. Vous devez aussi y mettre votre coeur, votre danse, votre vivant, votre joie.

Si un professeur de musique veut vous conduire quelque part, il ne fait que vous empêcher d’être ce vous-même, et la connaissance de soi ne peut pas se faire.

Le professeur véritable, qui est très rare, est donc là pour vous encourager à lâcher prise et à vous exprimer tel que vous êtes, à voir vos erreurs et à progresser à partir d’elles, selon votre inspiration, à risquer votre musique sans rechercher la sécurité. Aimer votre musique, c’est continuer à la jouer, même si tout le monde vous dit que cela est nul et que vous terminez seul. Car votre musique, c’est vous, c’est cet être unique que la vie a créé.

Si vous ne faites que suivre quelqu’un qui vous le demande, vous ne serez jamais vous-même.

Un grand maître spirituel, quand il était adolescent, répondait à la question de sa mère qui lui demandait pourquoi tu te grattes toujours la tête ? : «parce que je suis le seul à savoir où ça me gratte !».

Voilà ce à quoi vous mène une véritable voie, à quelque chose de vivant, d’aimant, de vibrant, sans mental, sans « moi » et d’unique. Dieu n’aime pas les copies. La vie ne produit jamais deux fois la même chose.

Enfin, lorsque l’on lâche nos illusions, la peine vient, car l’ego est triste de ces désillusions. Tout cela demande la force de l’amour, car ce n’est pas simple du tout. Certaines choses sont beaucoup plus difficiles à accepter que d’autres, et nous avons tendance à les éviter, à les fuir, ce qui nous empêche d’évoluer. Le guide vous mène à réaliser cela si vous le voulez vraiment.

Ok, merci. Autre chose maintenant, doit-on venir à tous les ateliers et séances ?
Non, pas du tout.

C’est d’ailleurs aussi ce qui est intéressant avec un prix très bas, c’est que vous êtes plus libre.

Ce que je demande simplement, c’est de s’inscrire, de prendre rdv au moins 24h à l’avance, c’est à dire, jusqu’à la veille 20h pour les ateliers.

Pour les individuel, c’est plutôt à la fin d’un rdv que nous fixons le prochain, sinon c’est préférable de prendre rdv une semaine à l’avance.

Il y a 2 ateliers par semaine, donc il y a du choix pour venir.

Peut-on vous rencontrer avant de nous abonner pour se faire une idée ?

Oui, c’est même recommandé !

Lorsque vous envisagez sérieusement de vous abonner, je propose que vous m’écriviez par le site, puis que l’on fixe un rdv téléphonique, ou par skype, ou sur place à Dijon pour une première rencontre offerte.

Je vous invite aussi à assister à un atelier de votre choix en septembre ou octobre pour voir comment cela se passe, gratuitement.

Je reste aussi à votre écoute si vous avez d’autres questions. N’hésitez pas à m’écrire par le site via la page Contact-Votre Espace

En quoi pouvons-nous vous aider à réaliser ce projet ?

Il faut une trentaine de personnes pour débuter ce projet pour les raisons citées plus haut.

Donc, plus la communication sera grande, plus vite ce projet pourra débuter.

Il y a sur notre site, des vidéos, des textes, ainsi que sur sur Instagram et Facebook. Et il y a ces questions/réponses.

Il est donc bien, si vous pouvez diffuser, partager cela autour de vous.

Vous pouvez aussi m’écrire par le site et me demander les fichiers textes, les vidéos, et l’affichette qui communique sur ce projet.

Si vous avez un endroit ou mettre l’affichette, un commerce, et si vous pouvez en parler autour de vous c’est merveilleux bien sur.

Vous pouvez aussi aider financièrement, comme j’en parle plus haut, en souscrivant à l’offre, et ce, même si vous ne venez pas.

Ainsi, vous permettrez d’aider à payer des factures, d’acheter du matériel, à produire des textes, des livres,etc. Car tout cela est offert et demande plusieurs heures de travail par jour.

Il est aussi à venir prochainement un compte Teepi. Vous pourrez là aussi aider financièrement mon travail. Toutes les aides permettront de péréniser l’action des petits ateliers spirituels.

Abonnement

annuel

Vous recevrez un mail, en retour à votre inscription, avec toutes les informations nécessaires pour effectuer votre paiement, par virement ou par chèque bancaires.

N.B. : Pensez à regarder si la réponse à ce mail n’est pas arrivée dans les courriers indésirables (spams) de votre boite de messagerie et à ajoutez l’adresse des PAS à vos contacts pour éviter ce soucis.

Je m’abonne pour un an aux petits ateliers spirituels de Patrice Bailly ainsi qu’à la newsletter mensuelle.

Choissisez votre abonnement*

Choissisez votre moyen de paiement*

* Tous les champs sont requis