Question/réponse | #04

25 Sep 2020 | QUESTIONS/RÉPONSES | Collection

Citations
Lorsque je rencontre quelqu’un, je m’attache vite. Au début, tout est merveilleux, puis je me mets à attendre, à vouloir que l’on m’aime plus, à pousser l’autre. Je doute de moi, mon mental travaille. Je déteste, je suis triste, je me renferme de ne pas être aimée, considérée, aidez-moi s’il vous plait ! Merci

Vous avez sans doute remarqué que lorsque vous commencez à vous attacher, la relation devient plus difficile. Les peurs, les comparaisons, les désirs, tout cela se met entre vous et l’autre et vous n’aimez plus inconditionnellement.
Cela vient de la personnalité, de votre ego. Vous voulez maintenant être aimé de cette personne, vous surveillez si elle vous donne, si elle vous aime, et vous tremblez quand ce n’est pas le cas. Comme l’autre personne fait de même, vous entrez en guerre l’un contre l’autre. Toute la relation est maintenant basée sur «comment garder la personne que j’aime, qui est à moi, mon amour ou comment l’obtenir.».
Si vous voulez vous délivrer de ça, vous devez alors vous libérer de la personnalité et aller à l’individualité.
L’individualité, c’est votre être véritable, non attaché, présent, et aimant.
Pour y parvenir, il faut abandonner la partie de vous qui veut, qui prend, qui désire. Cette partie, cet orgueil, ne peut pas donner, car il a des besoins personnels, il a besoin d’amour, à l’extérieur de lui.
L’individualité, c’est lorsque l’amour est en vous et que vous n’avez donc plus de besoins. Maintenant, l’amour que vous êtes donne sans attendre de recevoir. Alors vous êtes là pour les autres sans condition. Cela vous permet de ne jamais en faire une affaire personnelle, de ne pas attendre, prendre, manipuler, mentir, vous fâcher ou encore être peiné.
Vous donnez et cela vous apporte de la joie. Vous êtes là pour les autres car l’amour est en vous.
Sans quoi, votre amour sera pauvre et souffrant et vous ne serez jamais en joie et tranquille.

Patrice