Question/réponse | #12

19 Nov 2020 | QUESTIONS/RÉPONSES | Collection

Citations

Bonjour Patrice,

Ce soir je vous écris comme un dernier espoir. Je suis passée par le yoga, plusieurs années, puis la méditation, j’ai fait des stages, lu des livres nombreux, j’ai pratiqué le cours en miracle. J’ai eu parfois l’impression de comprendre, d’y être, puis je retombe en enfer à chaque fois. Je suis fatiguée, je ne trouve pas la voie. Comment ne pas penser ? Comment trouver cette paix dont vous parlez ? Je suis épuisée, vraiment ! Parlez-moi s’il vous plaît !

Merci, Anne 53 ans.

Bonjour Anne,

La seule chose qui peut véritablement vous libérer est de trouver votre être authentique, votre Soi. C’est le « connais-toi toi même », la connaissance de soi.

Bien des gens entreprennent ce chemin, mais peu y parviennent. La raison, c’est qu’ils veulent y aller par le mental, ce qui les conduit à l’échec.

Pour ne pas y aller par le mental, il faut pouvoir voir le mental, en être détaché. Mais la plupart des gens réalisent l’introspection par « je », qui est la racine du mental. Alors, ils restent dans l’ignorance de Soi.

Cette connaissance de soi est si simple, qu’en fait, personne ou presque n’y parvient, car l’être humain est compliqué. Il vit dans un « moi » mental, un « moi » composé de « peurs », de « désirs » qui l’empêche de vivre l’instant présent, d’être libre, d’être créatif, léger et heureux.

C’est pourquoi, en étant totalement silencieuse, vous accédez immédiatement à votre être. Mais comme vous allez essayer de réaliser ce silence par le mental, vous allez maintenir ce « je » illusoire et ainsi ne pas voir qui vous êtes véritablement.

Vous n’avez pas d’autres moyens, que de ne plus penser, d’être ce que vous êtes.

Cherchez maintenant à le comprendre au lieu de le faire, et vous serez encore dans le trouble.

Je vous le redis, vous êtes déjà ce que vous êtes.

Si vous ne vous sentez pas totalement en paix, heureuse, sans condition, c’est que vous troublez cette paix par ce « je ». Ne faites pas de même pour la pratique, ou l’échec sera immédiat.

Trouvez un guide spirituel authentique, quelqu’un qui pourra vous guider à tenir le mental en laisse, à ne pas penser, à laisser les choses être sans intervenir. Suivez-le et vous serez libérés. Le reste, la sagesse se produira petit à petit en cet état de silence.

Tout ce que vous connaissez n’est jamais votre être, votre soi, car votre soi, vous ne pouvez que le vivre. Les chemins que le mental connaît et même propose à d’autres parfois, est faux. Donc je le répète, ne pensez pas, soyez.

Le bonheur se manifestera dans cet état de non être qui est tout. Cessez toutes démarches dans le mental. Faites attention à ne pas connaître le fait de cesser toutes démarches.

C’est un fait, un acte, ce n’est pas mental, c’est une compréhension qui est mise en pratique. Ne rentrez pas à la maison avec des devoirs. Si vous avez compris vraiment, vous ne garderez rien de ce texte, même pas « vous ».

Soyez heureuse, vous êtes déjà libre !

Patrice