Question/réponse | #17

23 Jan 2021 | QUESTIONS/RÉPONSES | Collection

Citations

Bonjour Patrice,

Vous parlez souvent du fait d’être rien (et d’être tout). J’avoue que je ne comprends pas vraiment ,et surtout, à l’idée d’être rien, j’ai de la peine, je me sens mal, j’ai peur. De plus, comment aimer si l’on est rien, tout, je n’arrive pas à entendre ce que vous dites, pouvez-vous en reparler ?

Merci, Julianna

Bonjour Julianna,

Oui, c’est assez difficile de bien saisir ce rien. Je comprends que cela puisse déstabiliser, apporter de la peur, de la peine.

La difficulté pour les gens avec la spiritualité authentique, c’est qu’il ne peuvent pas entendre ce qui est proposé, tout est tout de suite transformé en concept, traité par « je ». Alors c’est impossible d’entendre ce que je dis.

Aucune discussion ne peut mener à comprendre, aucun débat. L’expérience seule permet de vivre cela. Ainsi, vous devez être rien pour comprendre le rien et le tout.

Maintenant, écoutez-moi si vous voulez trouver ce rien, et essayez pour un instant de me faire confiance totalement, un instant seulement, sans quoi votre recherche ne vous permettra jamais d’atteindre l’être.

L’être est ici et maintenant totalement entier, totalement paisible, totalement ouvert et joyeux.

Il n’a aucun besoin de penser quelque chose, d’être quelque chose, il est libre et complet depuis toujours.

« Rien », cela veut dire qu’il n’est pas « ceci ou cela », il n’est pas « je », au sens « je dois », « je suis ceci », « je suis spirituel », « je veux … ». Seul JE SUIS est vrai, l’être, le fait d’être.

Ainsi, si vous entendez ce que je vous dis, ne faites rien pour être. Voyez bien que je ne vous demande pas d’être « je ne fais rien » qui est un concept qui vous mènera à « je ne suis rien » et à la désolation, à la peine.

En fait, je vous dit simplement, qu’il n’y a rien à faire pour être ce que vous êtes. Vous n’avez besoin de personne pour vous compléter, il n’y a rien à compléter, rien à demander, rien à attendre, tout est là. Et comme tout est là, ce rien est tout. Vous ne pouvez rien supprimer de l’instant. C’est à prendre totalement.

Restez tranquille, en paix, paisible et suivez ce qui se chante dans votre coeur à partir de cette quiétude.

Pourquoi vous ressentez de la peine de penser au rien, c’est parce que vous êtes identifiée à une personnalité, un ego. Abandonner quelque chose, c’est perdre, c’est mourir, alors vous avez de la peine de vous laisser mourir. Vous devez abandonner « celle qui a de la peine ».
C’est mourir à soi.

Patrice Bailly